LIFAS – Alice Sordet Bonifas (1902-1975)

Le nom de la céramiste Alice Sordet Bonifas est encore trop méconnu. Mariée à Paul Bonifas au début du 20e siècle, elle l’assiste dans leurs divers ateliers et conserve, après leur divorce, celui de Ferney-Voltaire. Celui qui avait collaboré à la revue L’Esprit Nouveau avec Le Corbusier et Amédée Ozenfant part pour les États-Unis et enseigne la céramique à l’université de Washington. Alice Sordet sous le nom de Lifas continue, de son côté, la production de céramiques.

C’est dans la tendance puriste marquée par une recherche des formes sobres et des effets de matière que Lifas poursuit sa route. Les pièces sont souvent géométriques, monochromes et présentent une glaçure craquélée.

Depuis la découverte des grès japonais aux Expositions universelles de la fin du 19e siècle, les céramistes ont compris que la véritable beauté émane de la matière elle-même. Dans le répertoire des Bonifas, les lignes définissent clairement l’usage des pièces ou font référence aux formes des céramiques extrêmes orientales. La production se fait en série à partir de moules afin d’assurer une plus large diffusion. L’atelier est en activité jusqu’en 1975.

M.F

Partager :